mercredi 14 juin 2017

TROYES : Antoine-François Jaillant-Deschainets, philanthrope troyen

Jour de fête, au premier plan : orgue de barbarie
Cette rue porte le nom d'Antoine-François Jaillant-Deschainets, philanthrope troyen.
Voyez : 
Mémoires de la Société académique d'agriculture, des sciences ..., Volume 35, 1871

jeudi 18 mai 2017

Pharmacie JUNOT Brienne-le-Château en 1929

Carte-photo de la pharmacie J. JUNOT de Brienne-le-Château (Aube) - Successeur de Trubert - Circulée en 1929 - Signée du pharmacien J. Junot - Vends des produits vétérinaires et des pellicules photos Pathé.

dimanche 7 mai 2017

TROYES : Fournitures Bourrelerie, Sellerie, cuirs et peaux Paul Féret, puis Comesse et Robbe, place Jean Jaurès

COMESSE & ROBBE
La maison Comesse et Robbe à Troyes,  achalandait l’atelier .
« Mon père se déplaçait à Troyes pour acheter ses cuirs de bovins. Le dos, appelé dosset, servait à la confection des harnais neufs ; le ventre, le flan, étaient utilisés pour les réparations. Les cuirs légers, fleur ou croûte,les cuirs de veau et de mouton,appelés basanes, entraient dans la fabrication des colliers. Pour faire un collier par exemple, il faut bien connaître la morphologie des chevaux, placer correctement le point de tirage selon l’animal  ».  extrait de  Bourrelier


vendredi 28 avril 2017

Henri D'Arbois de Jubainville, archiviste de l'Aube

Henri D'Arbois de Jubainville (1827-1910)
Historien, archiviste de l'Aube, celtologue.

Membre de l'Institut, Académie des inscriptions et belles-lettres .
 né à Nancy le  et mort à Paris le , est un historienarchiviste et celtologue français.


Billet autographe signé (1864) au Vicomte Alcide de Beauchesne.

Adressé au Vicomte Alcide de Beauchesne (1804-1873) ancien secrétaire particulier du Vicomte de la Rochefoucauld, gentilhomme de la cour du Roi Louis XVIII [...] chef de Cabinet à la direction générale des Beaux Arts au Ministère de la Maison du Roi de 1825 à 1830, puis chef de section aux Archives, connu par son ouvrage sur Louis XVII.

" ...//... Vous me feriez plaisir en me donnant
la date exacte d'une charte de
Thibaut V Comte de Champagne
roi de Navarre, cotée J201 ...//... "

Signature " H. D'Arbois de Jubainville 






mercredi 29 mars 2017

La Chapelle-Saint-Luc ; La CORDELIERE, ancienne abbaye fondée en 1270 par Thibault V

La Cordelière, XVIIIe siècle (Cassini).
Ferme, commune de la Chapelle-Saint-Luc ; ancienne abbaye fondée en 1270 par Thibault V, comte de Champagne et roi de Navarre, O. de Sainte-Claire, transférée à Paris au faubourg Saint-Marceau en 1289, et ensuite rue de Grenelle, faubourg Saint-Germain.

vendredi 24 mars 2017

TROYES : Ligue patriotique des Françaises

 Ligue patriotique des Françaises
Stand de la branche Troyenne de la LPF à la Foire de Champagne
La Ligue patriotique des Françaises est une association féminine créée en 1902, par scission de la Ligue des femmes françaises, jugée trop monarchiste. Elle se dit ennemie du jacobinisme, du socialisme et de la « juiverie », et constitue un satellite du parti Action libérale populaire (ALP).
TROYES mars 1932 : Congrès de le L.P.F. – Discours prononcé par Mgr FELTIN, évêque de Troyes, au Congrès général de la Ligue Patriotique des Françaises, 11 mars 1932.
Après une première période où ses objectifs sont d'exercer une forme de pouvoir politique, avec le soutien de « bons candidats » issus de l'ALP, sous la présidence de la Baronne de Brigode, elle évolue après le décès de celle-ci (1906) et l'échec du parti aux élections législatives. En 1906 la ligue conserve son but de défense de la religion catholique, mais réoriente ses actions en faveur de l'éducation sociale, des interventions de bienfaisance et de l'action sociale. Elle compte 200 000 adhérentes en 1905, 500 000 en 1911, 1 000 000 en 1929 et 1 500 000 en 1932, ce qui fait d'elle la plus importante association féminine de la première moitié du xxsiècle, loin devant les organisations féministes.
Voir : Dumons Bruno, « Mobilisation politique et ligues féminines dans la France catholique du début du siècle. La ligue des femmes françaises et la ligue patriotique des françaises (1901-1914) », Vingtième Siècle. Revue d'histoire 1/2002 (no 73), p. 39-50 

samedi 18 mars 2017

TROYES Le Vouldy La Pielle, Jardins GOMMERET-PETIT

En 1900 Gommeret était mécanicien, 4 chaussée du Vouldy.
Les jardins loués aux familles s'étendaient derrière le Moulin de la Pielle dont vous apercevez le toit sur la 3ème carte postale. Rien que sur ce cliché on devine 4 cheminées d'usine. 

Le Vouldy était un quartier usinier et de nature.
Qui a dit que la carte retraçait notre passé collectif avec des petits faits et événements perdus, oubliés ou disparus ? 
L'ATEC peut être...
J'ai trouvé un GOMMERET Jean-François ayant déposé des brevets relatifs à la mécanique, peur être en lien avec la bonneterie ?